Le rapport annuel d'activités de la CELS 2014-2015

Commission épiscopale de liturgie et des sacrements

Rapport annuel d’activités 2014-2015

La Commission épiscopale de liturgie et des sacrements (CELS) est formée de Mgr Yvon Joseph Moreau, O.C.S.O., président, de Mgr Jean Gagnon, de Mgr Pierre Morissette et de Mgr Serge Poitras. Le directeur de l’Office national de liturgie en est le secrétaire. La Commission a tenu deux réunions régulières et deux conférences téléphoniques au cours de l’année 2014-2015. Voici les principales questions abordées à la Commission et traitées à l’Office national de liturgie.

I–  Les faits saillants

1. Le Parcours de formation liturgique et sacramentelle

En 2014-2015, les groupes des diocèses de Joliette, de St-Boniface et de Gatineau ont terminé le cycle des deux années. Deux nouveaux groupes ont pris le départ : celui du diocèse d’Edmonton et un groupe intercommunautaire de religieuses de Québec.

Au cours de l’année 2015-2016, il se peut que quatre groupes démarrent le programme. Il s’agit des diocèses d’Ottawa, de Montréal, de Québec et de Sherbrooke.

Avec les groupes qui continuent leur formation cet automne, 21 diocèses du Secteur français, et un diocèse du Secteur anglais se sont engagés dans le programme, pour un total de 25 groupes depuis son lancement en 2007, ce qui représente plus de 750 participantes et participants.

ANNÉES

DIOCÈSES INSCRITS

2013-2015

Joliette

St-Boniface

Gatineau

2014-2016

Edmonton

Québec (communautés religieuses)

2015-2017

En cours de travail préparatoire : Ottawa

En cours de travail préparatoire : Montréal

En cours de travail préparatoire : Québec

En cours de travail préparatoire : Sherbrooke

               

2. La publication des Actes du colloque scientifique sur L’A-venir de la liturgie, mai 2015

Les années dernières ont permis de souligner le 50e anniversaire de la Constitution Sacrosanctum Concilium par l’organisation de deux grands événements : La grande assemblée 2013, qui a réuni plus de 285 participants, et le colloque scientifique L’À-venir de la liturgie qui s’est déroulé sur le campus de l’Université Laval, avec 88 congressistes représentant 25 diocèses de notre pays. En collaboration avec la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l’Université Laval, la Commission épiscopale de liturgie et des sacrements est heureuse de voir édités les Actes du colloque par la maison Novalis sous le titre de L’À-venir de la liturgie, 50 ans après Sacrosanctum Concilium (Montréal, Novalis, mai 2015, 136 p.). Ce document pourra permettre aux responsables de liturgie de poursuivre les réflexions amorcées au colloque et de mieux orienter, dans l’esprit du Concile Vatican II, la vie liturgique dans les diocèses et les différentes communautés chrétiennes.

3. Des priorités dans les dossiers de recherche et de formation

À la suite du colloque et de la rencontre annuelle des responsables diocésains de liturgie de mai 2014, la Commission épiscopale de liturgie et des sacrements a privilégié certains dossiers pour l’étude et leur considération dans l’orientation de la formation à assurer auprès des diocèses. Ces dossiers portent sur :

1. Les funérailles chrétiennes :

2. Les Célébrations dominicales de la Parole (ADACE);

3. Le dimanche autrement;

4. La formation des présidents et des autres membres de l’assemblée;

5. Le site internet de l’Office national et la Page Facebook de deux groupes privés.

Deux fiches de renseignements ont déjà été envoyées aux responsables diocésains de liturgie du Secteur français et aux diocèses bilingues concernant les deux premiers dossiers
– funérailles et ADACE – pour recueillir les orientations actuelles des différents diocèses, les instruments utilisés et les besoins de formation.

4. Une consultation sur la relocalisation du bureau de l’Office national de liturgie

Les évêques du Secteur français de la Conférence ont été consultés sur la possibilité d’un déménagement du bureau de l’Office national de liturgie, actuellement au presbytère du Très-Saint-Rédempteur dans le diocèse de Montréal, à l’édifice de la Conférence des évêques à Ottawa, considérant les avantages et les inconvénients d’un tel changement.

II – Autres sujets

5. Les adaptations canadiennes au Lectionnaire romain

Pour l’ensemble des pays francophones, la nouvelle édition en trois volumes du Lectionnaire romain est en cours. Les lectionnaires dominical et férial sont sur le marché depuis octobre 2014 et on prépare le sanctoral-rituel et l’Évangéliaire pour l’année 2016. Les évêques du Secteur français de notre pays ont souhaité que les adaptations accordées pour la traduction du Lectionnaire du Secteur anglais puissent être demandées à la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, notamment en ce qui concerne le langage inclusif. Le Comité de travail formé l’an dernier par les évêques de la Commission, le Comité d’édition canadienne du Lectionnaire (CECL), a préparé une ratio translationis, révisée et adressée par le président de la Conférence, Mgr Paul-André Durocher, au préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, monsieur le cardinal Robert Sarah, afin de l’informer de la démarche et lui demander son approbation. Le Comité a également fait une série d’adaptations au lectionnaire dominical et il a soumis ces adaptations aux évêques du Secteur français par une Fiche d’appréciation en janvier dernier. Depuis lors, le Comité a tenu compte des 193 remarques, interrogations, suggestions et demandes de corrections sur les 281 adaptations. Il a accepté 145 remarques et il a modifié considérablement le texte à 91 endroits. Le lectionnaire dominical ainsi adapté est maintenant rendu au stade d’un premier vote facultatif, dans la mesure où le préfet de la Congrégation donne son accord à cette démarche et les évêques du Secteur français maintiennent leur souhait d’avoir une version du Lectionnaire en tenant compte du langage inclusif. Certaines réserves soulevées par les évêques sur l’opportunité de telles adaptations ont été reprises en Commission : séparation de la version européenne francophone du Lectionnaire et privation de l’utilisation du site web de l’A.E.L.F, diversification du texte de la traduction officielle liturgique de la Bible dont les évêques de la CECC ont déjà obtenu la recognitio, longueur du processus, coûts éventuels de production pour les lectionnaires et les livres conséquents (Évangéliaire, rituels, etc.). Compte tenu de ces questions, les membres de la Commission souhaitent qu’une consultation soit faite auprès des évêques du Secteur français à ce propos. Le Comité a toutefois continué son travail et plus de la moitié du lectionnaire férial est adapté au langage inclusif selon les critères retenus pour le lectionnaire dominical.

6. Les adaptations canadiennes au Missel romain

Les travaux de traduction du Missel romain avancent. L’Ordinaire de la messe sera bientôt finalisé, et la Congrégation précise les possibilités d’adaptation pour l’introduction du langage inclusif, si les Conférences épiscopales en font la demande. Les évêques du Secteur français avaient déjà émis leur souhait de se prévaloir de cette possibilité pour favoriser la meilleure harmonisation avec l’édition en langue anglaise concernant le langage inclusif. Il serait possible d’avoir une édition commune avec le reste de la francophonie en ayant en notes de bas de page les adaptations canadiennes, tant pour le langage inclusif que pour d’autres choix de vocabulaire. Un premier vote consultatif a été soumis aux évêques au mois de juin concernant la traduction du Temporal et du Sanctoral; les amendements seront repris par le Comité chargé de la traduction du Missel romain (COMIRO) en septembre 2015.

7. La révision du Calendrier liturgique propre au Canada

La nouvelle traduction du Missel romain invite à réviser le Calendrier liturgique propre au Canada, en particulier avec l’élévation au degré de sainteté de François de Laval et de Marie de l’Incarnation, et au degré de béatification d’Élisabeth Turgeon. Un document à l’étude a été déposé à la rencontre des Commissions de liturgie des deux Secteurs, l’Episcopal Commission for Liturgy and Sacrements (ECLS) et la Commission épiscopale de liturgie et des sacrements (CELS).

III- Publications parues au cours de l’année 2013-2014 et à venir

8. La revue Vivre et célébrer

Depuis la dernière assemblée, quatre numéros de la revue Vivre et célébrer sont parus : le numéro 219 (automne 2014), Les ministères ordonnés dans la liturgie; le numéro 220 (hiver 2014) : L’à-venir de Sacrosanctum Concilium. La communion eucharistique; le numéro 221 (printemps 2015) : Semaine sainte et triduum pascal; le numéro 222 (été 2015) : L’assemblée dominicale : faire dimanche autrement?

Le Comité d’orientation de la revue a retenu les thèmes suivants pour les numéros à venir au cours de la prochaine année : le numéro 223 (automne 2015) : Le chant et la musique liturgique; le numéro 224 (hiver 2015) : Éléments du congrès de la Societas Liturgica tenu à l’Université Laval du 10 au 16 août 2015; le numéro 225 (printemps 2016) : Prière du président; le numéro 226 (été 2016) : Prière de l’assemblée.

Le Comité d’orientation a suggéré l’an passé de relancer la revue en consultant la liste des abonnés anciens et actuels et en essayant de les rejoindre, particulièrement pour assurer le suivi de leur abonnement ou le renouvellement. Même si une centaine d’abonnements supplémentaires aurait pu favoriser son rayonnement, les coûts inhérents à sa conception et à sa production ne sauraient être couverts. Les membres de la Commission épiscopale croient à la pertinence de la revue comme instrument de formation et d’information privilégié pour les responsables de liturgie, mais ils espèrent trouver une solution pour en diminuer les coûts, par exemple une édition numérique ou un partenariat avec une autre revue de liturgie.

9. Un premier pas dans l’harmonisation des versions françaises et anglaises de l’Ordo

À la demande des membres du Conseil de la Conférence, une première étude a été faite pour voir les rapprochements possibles entre les versions française et anglaise de l’Ordo, afin de leur assurer une plus grande congruence. La présentation des quêtes annuelles a été révisée en ce sens dans l’édition de l’année 2016 qui s’annonce.

10. Un nouveau guide : Confirmation. Notes pastorales et propositions de célébrations

Ce nouvel instrument d’orientation et d’éléments pratiques pour les célébrations de la Confirmation sera à l’étude lors de la prochaine rencontre annuelle des responsables diocésains de liturgie et des responsables du service d’initiation à la vie chrétienne des mêmes diocèses.

11. Les feuillets de célébrations des saints et bienheureux du pays

Les feuillets de célébrations de saint François de Laval et de sainte Marie de l’Incarnation ont été ajustés à leur niveau de reconnaissance de sainteté dans l’Église. Le feuillet de célébration de la bienheureuse Élisabeth Turgeon est en préparation.

12. L’événement du congrès de la Societas Liturgica au pays

L’association, qui regroupe plus de 200 professeurs et responsables de liturgie et de théologie sacramentaire des cinq continents, tiendra son congrès du 10 au 16 août 2015 sur le campus de l’Université Laval. Le thème en est la formation liturgique et sacramentelle. Plusieurs professeurs et responsables de liturgie du Secteur français collaborent à sa préparation et participeront à son rassemblement. Une édition des Actes du Congrès paraît habituellement l’année suivante.

+ Yvon Joseph Moreau, O.C.S.O.                                                          Louis-André Naud

évêque de Sainte-Anne-de-la-Pocatière

Président de la Commission épiscopale de liturgie et des sacrements                              Secrétaire de la CELS

Le 25 juillet 2015