La nouvelle traduction de la Bible

18 décembre 2013

Mes questions portent sur la nouvelle traduction de la Bible, qui est maintenant disponible.

1— Que signifie l’expression Bible de la liturgie? Y a-t-il un accent plus particulier sur la liturgie? Si oui, comment?

2— On dit que « cette version entrera progressivement en vigueur dans la liturgie catholique romaine, à mesure que les lectionnaires seront révisés ». Est-ce à dire que cette version remplacera La Bible de Jérusalem? Ou sera-t-elle simplement complémentaire? Comment, en gros, la Bible de la liturgie diffère-t-elle de la Bible de Jérusalem?

I.O.

Tout d’abord, merci pour vos questions intéressantes. À la question 1, la Bible de la liturgie se nomme ainsi parce que sa traduction est pensée en fonction de la lecture publique, dont le cadre de la liturgie. Il serait très complexe d’entrer dans les détails techniques, mais une telle traduction suppose des caractéristiques particulières : vocabulaire adapté à la culture, fluidité du discours, phrases pas trop longues, etc. La Bible, traduction officielle liturgique (c’est son titre officiel) est le fruit d’un long travail d’exégètes et de linguistes qualifiés. Elle a été officiellement approuvée par l’ensemble des évêques francophones et par Rome.

 

 

À la question 2, la nouvelle traduction entrera effectivement dans la liturgie avec la révision des lectionnaires. Cependant, dans le cadre liturgique, la nouvelle traduction officielle ne remplace pas la Bible de Jérusalem. Elle remplace plutôt l’ancienne version de la Bible de la liturgie, celle d’où provenaient les textes actuels des lectionnaires. Pour être plus précis, la nouvelle traduction vient parfaire le travail entrepris dans les années 1970, en offrant maintenant une traduction intégrale de la Bible, et non pas les seuls textes destinés aux lectionnaires. De plus, cette nouvelle version vient améliorer et actualiser la traduction antérieure des textes bibliques. Comme une langue est toujours en évolution, il est nécessaire, parfois, de procéder à une telle révision. C’est l’un des buts de la nouvelle traduction.

 

M.C.