La couronne de l'Avent

Q – Dans notre paroisse, nous avons pris l’habitude de conserver la couronne de l’Avent jusqu’au 1er janvier. Que dire de cette pratique?

R – La couronne de l’Avent symbolise cette période de l’année liturgique qu’on qualifie parfois d’attente joyeuse. Il n’y a pas de règles officielles à propos de son usage, mais le fait qu’on y allume progressivement les quatre bougies, d’un dimanche à l’autre, illustre bien le cheminement vers la célébration de la Nativité du Seigneur. D’ailleurs, le nom même de couronne de l’Avent dit clairement la signification de ce symbole. À partir de Noël, nous changeons de couleur et de temps liturgiques. Si on la conserve, cette couronne de l’Avent n’a plus autant de sens et elle risque d’encombrer l’espace liturgique, probablement occupé aussi en bonne partie par la crèche de Noël.

Pour nuancer ce premier paragraphe, toutefois, mentionnons qu’en certains lieux, en Irlande notamment, on conserve effectivement la couronne de l’Avent durant le temps de Noël. Il faut cependant préciser qu’en plus des quatre bougies (trois violettes et une rose), une bougie blanche est ajoutée au centre, laquelle est allumée pour Noël.

Sur les questions et les traditions entourant la couronne de l’Avent, on pourrait lire un article intéressant écrit par un pasteur luthérien, Eric Dick. Dans son article, il trace les grandes lignes de l’histoire de cette tradition, ainsi que les significations associées à ces traditions, y compris dans les milieux catholiques. (Vivre et célébrer no 224, hiver 2015, p. 55)